Message du président algérien au Maroc, sans réponse à l’appel au dialogue

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a envoyé dimanche au roi du Maroc Mohamed VI son traditionnel message pour l’anniversaire de l’indépendance du pays, sans y répondre à sa proposition de lancer un « dialogue franc et direct » entre les deux voisins.

Le 6 novembre, Mohamed VI a proposé la création d’un « mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation » afin d’améliorer les relations avec Alger, plombées par le contentieux du Sahara occidental. Son discours a coïncidé avec le 43e anniversaire de la « Marche verte », début de la prise de contrôle par le Maroc de cette région. Les autorités algériennes n’ont toujours pas réagi officiellement à cette proposition.

Dans son message, M. Bouteflika rappelle simplement sa « détermination » à « consolider les relations de fraternité et de solidarité qui unissent » les deux voisins et à des « relations bilatérales basées sur le respect mutuel ». Ces termes sont peu ou prou ceux utilisés dans les messages qu’adresse le chef d’Etat algérien au roi du Maroc, à l’occasion des fêtes nationales ou religieuses.

La frontière terrestre Algérie-Maroc est fermée depuis 1994

Dans son discours, Mohamed VI s’est dit « ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie ».

Le Maroc contrôle 80% du Sahara occidental, ex-colonie espagnole qu’il considère comme partie intégrante de son territoire. Alger soutient les indépendantistes du Front Polisario qui ont combattu militairement les troupes marocaines entre 1975 et 1991 et réclament depuis un référendum d’autodétermination.

La frontière terrestre entre l’Algérie et le Maroc est fermée depuis 1994 et la dernière rencontre entre les deux chefs d’Etat remonte à 2005.

Organisées par l’émissaire de l’ONU, l’ex-président allemand Horst Kohler, des discussions internationales sur le Sahara occidental, les premières depuis 2012, doivent réunir les 5 et 6 décembre à Genève le Maroc, le Front Polisario, l’Algérie et la Mauritanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *