Le vol de bétail, les autorités de Jacmel préoccupées

 Mercredi 24 octobre 2018 Compte tenu de la situation de Vol de bétail qui sévit la Communauté Jacmélienne, les différentes autorités CASEC, ASEC, MARNDR de ladite commune se sont réunis, ce matin à 11hr30, dans la salle de conférence de la Mairie de Jacmel en vue de pallier ce problème.

Dans son intervention, le Maire adjoint de la Commune Jean-Pierre Bénissoit a fait savoir que la Mairie va très bientôt publier un arrêté interdisant le vol de bétail sous toutes ces formes, tout en incluant les sanctions qu’il faut. Par ailleurs, il s’explique autour des stratégies que la Mairie va appliquer en mettant sur pied des agents spéciaux pour surveiller à la stricte application de ce dit-arrêté. Toutefois, le Maire Jean-Pierre Bénissoit invite la population à prendre beaucoup de précautions aux viandes qu’elle achète aux mains des bouchers.

Pour sa part, Joseph Samedi, le représentant du Réseau Vétérinaire Interdépendant d’Haïti, Branche Sud-Est, dénonce énergiquement ce fléau qui prend ampleur de jour en jour à travers le département du Sud-Est, notamment Jacmel. M. Joseph Samedi tient à remercier l’Association des Maires du Sud-Est (AMASE) ainsi que d’autres instances qui se sentent concernées par ce phénomènes et qui ont accepté de conjuguer leurs efforts enfin de résoudre ce problème. « Au marché de vente, l’identification des animaux concourant à la production Agricole doit être faite » a-t-il poursuivi. Au terme de son intervention, M. Joseph a confirmé que les mesures se redressement seront prises le samedi 27 octobre prochain.

Réagissant sur la faisabilité de la rencontre des différentes autorités du Sud-Est autour de la questions de vol de bétail, Jean-Philippe Christian a déclaré que ce phénomène prend son origine à partir de la faiblesse de l’ Etat. Lors de son intervention, le CASEC Christian a attire l’attention de l’assistance sur  l’absence de Plusieurs autorités, dont le Directeur Départemental de la Police Nationale d’Haïti, Branche Sud-Est, la commissaire du gouvernement et le vice-délégué Départemental qui, selon lui, ont leur rôle à jouer au cours de cette rencontre. D’un autre côté, le CASEC Christian a souligné qu’il n’y a pas vraiment de cares qualifiés au niveau de la Direction Générale des Impôts (DGI) en terme de vente et d’achat du bétail. À haute et intelligente voix, le CASEC Jean-Philippe Christian a fait savoir qu’il n’attend pas de grandes choses à propos de Cette rencontre.

Source RRI/ Wilbert Alexis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *