La Présidente du Conseil municipal de Tabarre convoquée par le Commissaire de Gouvernement de La Croix des Bouquets

Le Conseil Communal de Tabarre prend plaisir à informer le peuple haïtien en général, particulièrement les Tabarrois et Tabarroises que La Présidente du Conseil, Madame Nice SIMON, a répondu à la convocation du Commissaire de Gouvernement de La Croix des Bouquets, le Mardi 11 Septembre 2018 à la requête du Directeur Général de L’Unité de Lutte Contre la Corruption (L’ULCC), autour des dossiers en rapport à des chèques utilisés pour payer certains groupes d’employés spécifiques, pour la période allant d’octobre 2015 à Janvier 2016.

Dans une ambiance de cordialités et de grandes civilités, La Présidente du Conseil Municipal de Tabarre, assistée de ces avocats – notamment des avocats de la Mairie, du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT), de La Fédération Nationale des Maires d’Haïti (FENAMH) – a repris l’argumentaire déjà soutenu par devant les autorités de l’ULCC, établissant l’impossibilité du Conseil à fournir les pièces sollicitées étant donné que celles-ci ont été disparues bien avant son entrée en fonction, suite à des actes de vandalisme survenus dans le cadre des contestations violentes postélectorales.

Une attestation du procès-verbal de ces faits évoqués, réalisé par le Tribunal de la Croix des missions a été à l’occasion soumise au Parquet de ce ressort.

Durant ces échanges, La Présidente du Conseil reconnait, ayant été élue au suffrage universel direct lors des élections municipales du 25 Octobre 2015, le peuple de Tabarre a fait d’elle la Représentante légale de la commune ; c’est à ce titre, au nom de la continuité de l’Etat, qu’elle répond à la convocation du Parquet pour un dossier dont elle n’a pas la responsabilité personnelle.

Toutefois, elle regrette que l’instabilité qui caractérise malheureusement les Collectivités Territoriales Haïtiennes, La Municipalité de Tabarre comprise, n’a pas permis à son administration de répondre convenablement à la demande de l’ULCC dans l’exercice de ses attributions légales. Les services administratifs et comptables ont été formellement instruits de fournir a L’ULLCC toute l’assistance possible pour lui faciliter l’aboutissement de cette enquête.


Il s’agit selon le Conseil Municipal d’un dossier clair qui mérite d’être traité une fois pour toute, de peur qu’il ne soit assimilé à des manœuvres politiciennes, déloyales contre la Mairie de Tabarre. Celle-ci se réserve le droit de s’enquérir sur la nature réelle de cette poursuite et promet d’en faire une communication à la population.


Fait à l’Hôtel de Ville de Tabarre, le 11 Septembre 2018

BUREAU DE COMMUNICATION MAIRIE DE TABARRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *