Haïti : Message à la Nation du Président Jovenel Moïse

Mercredi soir, après les manifestations de dimanche suivi de 3 jours de grèves générales qui paralysent le pays, dans un message à la Nation pré-enregistré de 6 minutes en créole diffusé sur la Télévision Nationale d’Haïti (TNH), le Président Jovenel Moïse accompagné du Premier Ministre, Jean-Henry Céant, des ministres Jean-Marie Reynaldo Brunet (Intérieur), Jean Roody Aly (Justice) et du haut commandement de la police nationale d’Haïti, est sorti de 4 jours de silence pour affirmer sa légitimité et appeler au respect de la Constitution et lancer un appel au dialogue et au calme.
Alors que l’opposition dans la rue exige sa démission, le Chef de l’État a rappelé « C’est dans le cadre de la démocratie que le peuple haïtien m’a élu président dans des élections libres et honnêtes comme le vœu la Constitution […] Pendant les cinq ans de ma présidence, personne, je dis bien personne, quel que soit le prétexte, ne peut menacer les intérêts du pays ni mettre la Nation en danger […] La force de toute démocratie, c’est le respect de la loi […] »

Il a invité ses adversaires politiques à attendre les élections pour prendre le pouvoir, soulignant à ses adversaires politiques que la démocratie exige des sacrifices et le respect des règles, leur rappelant que la bataille politique doit se faire sur les idées et le dialogue et non par la violence dans les rues « J’ai demandé au Premier ministre de rencontrer des gens dans tous les secteurs et de toutes tendances… » ainsi que de prendre toutes les dispositions pour garantir la sécurité des vies et des biens.

Dans son message ou il a réaffirmé sans équivoque sa légitimité au timon de l’État il n’a pas chercher à redonner confiance à la population ni à l’inciter à reprendre le cours normal de leurs activités, il n’a pas dis non plus un mot sur les évènements du 18 novembre ni sur des grèves qui paralysent le pays, ni sur du dossier Petrocaribe…

Notez que l’opposition a rejeté l’appel au dialogue du Chef de l’État, continuant d’exiger sa démission et annonce une nouvelle manifestation pour vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *