Haïti : Le Centre d’opérations d’urgence départemental du Sud-Est à l’abandon

Inauguré le vendredi 23 août 2013, le Centre d’opérations d’urgence départemental (COUD) entrait dans le cadre du Programme d’assistance humanitaire (HAP) et visait le renforcement des capacités de réponse des structures de protection civile à travers le pays. Ce projet s’inscrivait dans une coopération entre les gouvernements américain et haïtien en matière de gestion des risques.

Implanté à Raymond-les-Bains, sur le littoral de la commune de Cayes-Jacmel, ledit centre est devenu très vulnérable face à la mer. Ce bâtiment préfabriqué, construit avec du matériel métallique, 5 ans après son inauguration, est envahi de salpêtre de mer.

Si à l’intérieur du COUD le matériel et les équipements sont encore intacts, à l’extérieur, les installations des climatiseurs sont déjà défectueuses. Les trois génératrices de 80 kilowatts, exposés à l’humidité, sont sévèrement affectées par la rouille, tandis que les clôtures en treillis sont attaquées par l’oxyde de fer rouge.

L’ingénieur Jude Pierre Michel Lafontant confirme qu’effectivement plusieurs matériels et équipements du COUD du Sud-Est sont atteints de rouille et de salpêtre de mer. Cependant, ceux qui se trouvent à l’intérieur sont actuellement en bon état, précise-t-il

« Le positionnement du bâtiment du COUD à Raymond-les-Bains présente certains problèmes majeurs, à seulement quelques mètres de la mer, inapproprié pour le personnel de se réunir en pleine période cyclonique et en situation d’urgence. De plus, les matériels construits en métal ne peuvent pas résister au salpêtre de la mer », explique le délégué du Sud-Est.

Par ailleurs, M. Lafontant a fait savoir que des démarches sont en cours en vue de trouver un autre terrain pouvant abriter le COUD, vu que le bâtiment est préfabriqué, ce qui facilitera la tâche, souligne-t-il. En attendant, en situation d’urgence notre équipe se réunit dans les locaux de la délégation ou dans les bureaux des autres organisations humanitaires partenaires, dont la Croix-Rouge haïtienne, ajoute-t-il.

En ce qui a trait aux informations faisant croire que le COUD est en dysfonctionnement, Ronald Délice, coordonnateur technique de la Direction de la protection civile (DPC), a indiqué que le COUD du Sud-Est est bel et bien opérationnel, précisant que l’espace est utilisé pour organiser des séances de formation.

« Le COUD du Sud-Est est aussi un lieu que visitent des écoliers et étudiants pour des séances de simulation sur la gestion des risques et des désastres, à cause du matériel et des équipements qui s’y trouvent », avance M. Délice.

Le Centre d’opérations d’urgence départemental (COUD) du Sud-Est, constitué d’un centre d’opération, d’un entrepôt et d’une caserne de pompiers. Le coût total du projet s’élevait à 200 000 dollars américains.

Le programme HAP avait pour objectif de mettre en place des centres d’opérations d’urgence qui tiennent compte des caractéristiques et des besoins en Haïti et des casernes de pompiers, construire et équiper des entrepôts en vue de garantir la disponibilité des provisions humanitaires, former le personnel pour le COUD et les entrepôts et réviser le plan national de formation.

Le Centre d’opérations, une construction métallique préfabriquée de 400 m2, comprend une salle de conférence pour les officiels et une autre pour les conférences ordinaires, une salle d’Internet, une salle de contrôle électrique, une cuisine et dispose de 3 génératrices de 80 kilowatts et d’un réservoir de 10 000 gallons. L’entrepôt a une superficie de 480 m2 et la caserne de pompiers 340 m2.

Claudy Bélizaire claudyb15@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *