Haïti : À travers le mouvement KINOLAKAY, des jeunes cinéastes de Jacmel mettent le cap sur le cinéma local…

Depuis le mois de Juillet 2018, plusieurs jeunes cinéastes, acteurs et actrices, producteurs, réalisateurs, ingénieurs de sonorisation, entre autres, diplômés à l’artists Institute, l’unique école de cinéma dont Haïti dispose actuellement, implantée dans la ville de Jacmel, ont lancé une initiative très créative et prometteuse, baptisée « KINOLAKAY ».C’est un mouvement qui entend faire la promotion du cinéma local, tout en offrant aux jeunes amateurs amants du cinéma, l’opportunité d’extérioriser leurs talents artistiques à travers l’écran des photographies animées.

C’est de Berline Charles, jeune cinéaste et actrice, que ce mouvement a été inspiré, quelques mois après avoir décroché son diplôme à l’artists Institute. Constatant le désir manifesté chez un bon nombre de jeunes pour le cinéma haïtien et la passion de ces derniers pour cet art, Berline Charles, coordonnatrice de KINOLAKAY, a vu la nécessité de mettre sur pied ce mouvement dont la mission principale est d’aller à travers tout le territoire national, pour animer des ateliers sur le cinéma à l’intention des jeunes amateurs et de produire des films de courts-métrages.

Par rapport à un manque de moyens financiers dont les jeunes se trouvent confrontés dans leur département les empêchant de mettre en exergue leurs capacités et talents dans le cinéma, et l’absence d’une école appropriée pour les donner une formation dans cette discipline. La coordination de « KINOLAKAY » développe une stratégie qui vise à aller vers ces jeunes dans leur région en vue de les inculquer, dans une courte durée quelques notions de base sur le cinéma. Une façon à ces jeunes diplômés, de restituer certaines connaissances acquises gratuitement dans le cadre d’une bourse d’études, en deux ans, à l’école Artists Institute de Jacmel. À cet effet, le mouvement KINOLAKAY a mis sur pied un laboratoire facilitant la réalisation des films.

Du 1er au 8 juillet 2018, le cap a été mis sur le département du nord, au Cap-Haïtien, où l’équipe de KINOLAKAY a fait sa première escale. Accueillis avec beaucoup d’enthousiasme par les jeunes capois et capoise pour cette initiative, les professionnels de KINOLAKAY ont eu l’occasion d’animer plusieurs ateliers sur le cinéma. Au terme de cette formation, neuf films de courts-métrages ont été réalisés avec des jeunes en provenance de la ville de Jacmel et ceux du Cap-Haïtien.

Dans l’objectif de pérenniser l’initiative dans la communauté capoise, l’équipe initiatrice du mouvement a baptisé cette première escale « KINOKAP ». « L’idée est de donner une bouffée d’inspiration aux jeunes amateurs du cinéma de chaque région, où KINOLAKAY compte faire ce pèlerinage artistique. Mais aussi de les inciter, une fois de plus à continuer sur cette même lancée », déclare Berline Charles, coordonnatrice dudit mouvement.

Après environ quatre mois en studios de production, la coordination de «KINOLAKAY » a organisé sa première projection, le mercredi 7 novembre 2018, dans les locaux de l’Alliance Française de Jacmel. Devant un public diversifié de plus d’une centaine de jeunes et d’adultes, passionnés de l’écran, ces neufs films courts-métrages, réalisés au Cap-Haïtien, ont été projetés.

Double peine, Kolimon, Kinokap, Conséquence, Égalité, Amnésie et Jalousie, Pinga, Nuit d’enfer et Poukisa, sont les neuf courts-métrages qui ont été projetés lors de cette soirée. Acilid Wilner, Chris Edmunds Joseph, Scneïder Leconte, Emmanuel Marcelin, Jeff Duvernat Peterson, Ketlain Difficile, Leaonica Pierre Maintus, Jacky Dominique et Jeannis Marie Flavie Sophia sont respectivement les réalisateurs de ces films.

Décrivant la réalité sociale et culturelle d’Haïti, chaque minute de ces films a été séduisante et captivante pour l’assistance.

Malgré les difficultés rencontrées dans cette initiative, Ketlain Difficile, réalisateur « Amnésie et Jalousie », se dit être prêt à aller jusqu’au bout. Il lance un appel à tous ceux qui comptent supporter l’initiative à rejoindre l’équipe de KINOLAKAY, rien que pour promouvoir la culture et l’art en Haïti à travers le cinéma.

La coordination de KINOLAKAY annonce pour le début du mois de décembre prochain, la deuxième escale dans le département du Sud, où KINOKAY sera organisé.

Claudy Bélizaire Claudyb15@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *