Les élèves des lycées de jeune fille de Celie Lamour et de Pinchinat dans les rues,

Depuis mercredi 24 octobre 2018, plusieurs dizaines d’élèves des lycées Célie Lamour et Pinchinat de Jacmel ont gagné les rues, pour réclamer la présence des enseignants dans les Salles de classe, notamment ceux travaillant dans le nouveau secondaire.

Les protestataires, dans le cadre de leur mouvement ont paralysé le fonctionnement de Plusieurs établissement scolaires publics et non publics. Les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser la manif. Certains élèves dénoncent le comportement brutal et arbitraire de certains agents de la PNH, qui selon eux, ont malmené les élèves.

En Réagissant sur la manif organise par les lycéens de Pinchinat et de Célie Lamour, Willens Jean-Charles, enseignants les Mathématiques au lycée Célie Lamour critique vigoureusement le comportement irresponsable des responsables de ces deux établissements qui n’ont rien fait pour éviter la présence des élèves dans les rues.  » Cette situation est due à une faiblesse administrative  » précise-t-il.

Pour sa part, Coriolan Sylvaince, professeur de lettre et de philosophie, se dit être très préoccupé par rapport à la crise dont les lycées se trouvent confrontées. Il dénonce le dysfonctionnement de ces établissements, notamment le 3e cycles et le nouveau secondaire.

Source: RRI