Clôture de la 7e édition du festival «Jacmel en conte»

La ville de Jacmel a accueilli la 7e édition du festival du conte et de la culture « Jacmel en conte » du 28 août au 1er septembre 2019. Outre les activités qui ont eu lieu, la soirée- clôture du dimanche 1er septembre a procuré une immense joie.

Publié le 2019-09-05 | Le Nouvelliste

Ye krik! Ye krak! timtim-bwa sèch ! C’est dans cette ambiance festive qu’a eu lieu, dimanche dernier, à la plage Albano (Lakou New York), la clôture de la 7e édition du festival du conte et de la culture «  Jacmel en conte ». Contes, chorégraphies,  séances de caricature, chants, théâtre, présentation d’objets d’art réalisés en ateliers, entre autres, ont ponctué l’ambiance au bord de mer.

Le public s’est donné à cœur joie à cette manifestation culturelle à caractère ludique et récréatif. Assis à même le sol, les gens ont savouré des séances de contes, de jeux traditionnels, de chants et de chorégraphies. Un moment de bonheur intense.

« Je suis satisfaite de cette édition. C’était un grand plaisir de vivre ce moment particulier avec un public compréhensif, attentif, très ouvert, et des jeunes qui ne connaissaient pas les jeux traditionnels», a déclaré l’initiatrice du festival Carline Colagène, en marge de la clôture du festival. Par ailleurs, elle a soutenu que le festival est un prétexte pour se rendre chez l’habitant, chez les jeunes pour dire des contes, des histoires traditionnelles que nos ancêtres nous ont légués comme héritage.

Sur fond de musique, les participants ont présenté leurs travaux réalisés dans le cadre des ateliers. Une panoplie d’objets d’artisanat allant de l’art décoratif à l’utilitaire. Le public a rincé ses yeux sur toute une gamme de créations : macramé, papier mâché, peintures ont été exposés. De véritables objets d’art faits main. Ils sont réalisés en grande partie par des jeunes. Ces derniers ont été aussi initiés à l’art mural.

Notons que les jeunes ayant pris part aux ateliers de danse ont exécuté avec brio des chorégraphies. «  Cette édition a été constitué d’un ensemble d’activités qui vont au-delà du conte, dont l’objectif est de former les jeunes. Je voulais leur proposer toute une série d’activités pour qu’ils puissent se divertir et se récréer sainement », a fait savoir la marionnettiste.

La 7e édition du festival  a été réalisée dans un contexte sociopolitique particulier a été une réussite. Un jumelage de professionnels venus de Port-au-Prince et de Jacmel ont orchestré une ambiance de conte dans la ville et ont transmis aux jeunes leur savoir-faire. Ce sont, entre autres, les conteurs Estalov et Derilon, l’artiste Darthon Jabouin, le caricaturiste Silva Francisco, Mildred Donatin, Ruth Lefèvre, le peintre Sergot Charles, le poète Alix olivier (Rigòl), Ketlain Difficile et la comédienne Carline Colagène, l’infatigable. Le public  admirera aussi longtemps les graffitis de l’artiste Darthon Jabouin, notamment celui d’Albert Einstein, sur les murs de Jacmel.

Le festival annuel « Jacmel en conte » est une initiative de la fondation Voie Lactée et de la bibliothèque Aux trois Dumas de Jacmel. Manifestement elle entend revitaliser le conte, patrimoine culturel et artistique en voie de disparition.

Elien Pierre elienpierre60@yahoo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *