Haïti – Éducation: 57 étudiants gradués en sciences juridiques à l’école de droit de Jacmel

Sous les auspices du décanat de l’École de Droit de Jacmel (EDJ), les 57 étudiants dont 12 filles et 45 garçons de la promotion 2014-2018 baptisée « Innovation-promo », ont organisé avec euphorie leur cérémonie de sortie. En cette occasion, une messe d’actions de grâces a été chantée en la Paroisse Sacré-Cœur de Jacmel, route de Meyer, le dimanche 12 Mai 2019.

Cette messe a été déroulée en présence de Me Ronald CHARLES, secrétaire général de l’EDJ, Mme Marlène JEAN, secrétaire-adjointe de l’EDJ, Déus DÉRONNETH, Député de Marigot, parrain de la promotion sortante, Hébert LAHATTE, Doyen de la faculté de Gestion à l’Université Publique du Sud-Est à Jacmel (UPSEJ), parents, proches et amis, entre autres d’anciens étudiants et de nouveaux étudiants de l’EDJ.

Dans une salle bien décorée en jaune et blanc, remplie de personnes et même à l’étage. D’autres se sont trouvées sur la cour pour attendre la sortie de leurs proches et pour prendre un tas de photos. Des habits de couleurs resplendissantes. Les gradués-es portaient une toge noire et bleu-ciel, ayant en main un cartable bleu-ciel. Leurs visages rayonnant de joie, de temps à autres, ils chantaient, dansaient et par la suite prononçaient leur serment d’engagement en vue d’observer et faire observer les prescrits de la loi.

Me Ronald CHARLES, dans ses propos de circonstance, ne cesse d’adresser pas mal de conseils aux récipiendaires afin qu’ils soient toujours en parfaite étude même lors de leurs carrières professionnelles, tout en détenant une maîtrise ou un doctorat en Droit, et tout en contribuant à refaire l’image du système judiciaire haïtien, tant décrié depuis plusieurs décennies. Par ailleurs, Me Ronald CHARLES en profite pour les exhorter afin de respecter scrupuleusement les normes et les principes établis dans la constitution de 1987. Selon lui, en agissant ainsi, ces derniers pourraient devenir de prestigieux et de compétents avocats. Outre, à se comporter d’une manière digne à la basoche en exerçant ce noble métier.

Déus DÉRONNETH, dans son discours de circonstance en tant que parrain de ladite promotion, invite ses filleuls-les à se comporter en tant que citoyens-nes tout au long de leur parcours professionnel. Pour lui, être citoyen c’est être engagé à défendre l’intérêt commun, mais pas son intérêt personnel. M. DÉRONNETH a déclaré que le contexte leur est favorable d’innover en tenant compte de la faiblesse de la justice haïtienne, tout en ajoutant avec eux l’état de droit pourrait être possible. « Il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat. », se termine le parrain-délégué avec la célèbre citation de JEAN-JACQUES Rousseau.

Hérold LOUIS, président de la promotion sortante, pour sa part, a fait un court historique des quatre années passées à l’EDJ, tout en montrant aux participants les différentes péripéties dont ils avaient fait l’objet bien avant de boucler leurs études en Droit. Celui-ci, à travers ses propos, se dit être prêt à apporter de la nouveauté dans le système judiciaire haïtien, notamment à Jacmel.

Claudy Bélizaire / Wilbert Alexis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *