Une course de la lettre « J » pour prendre la tête de la Primature…

La politique reste et demeure un jeu d’intérêt. Quel que soit le lien d’amitié existant entre deux vrais amis ou deux personnes originaires du même département, sachez que l’intérêt prime l’amitié.

Un cas pareil a été recensé lors du second tour des élections législatives de 2016 mettant en face deux candidats émanant du même parti politique ( vérité # 69) , dont l’actuel sénateur Antonio CHÉRAMY dit Don Kato et l’affairiste ALIX Didier FILS-AIMÉ, notamment dans la partie occidentale du pays.

Le contexte exige que le Président Jovenel MOÏSE doit pouvoir avoir un premier ministre pour assurer le reste de son quinquennat, malgré l’opposition radicale ne réclame que la démission du patron du palais national.

Qui va définitivement remplacer Jean-Henry CEANT?

Parmi les personnalités politiques qui se font inscrire sur la liste, on a l’ex Ministre de la Culture et de la Communication Jean Michel LAPIN et le sénateur du Sud-Est, Joseph LAMBERT, deux fois président du Sénat de la République. Celui-ci se considère comme l’animal politique, cet animal-là va-t-il se battre avec M. LAPIN ?

Quel suspens ! Il importe de mettre en cause le cahier de décharge de ces deux personnalités politiques en raison il fut un temps où ils étaient comptable de deniers publics, même s’ils le sont encore aujourd’hui, en outre l’un d’entre eux va s’occuper des choses publiques. C’est bien dit ! Nous ne voulons que le peuple soit toujours traiter inhumainement, compte tenu de l’insécurité qui sévit un peu partout à travers le pays.

Il est nécessaire qu’on se réfère au droit comparé afin de voir les choses autrement. Le droit haïtien a-t-il vraiment un rapport avec la réalité de son peuple?

Le droit soviétique se construit sur trois axes fondamentaux qui ne vont pas à l’encontre de la réalité de son peuple. Examinons ensemble : Le 1er axe est la sécurité nationale, le 2e axe est d’ordre économique et le dernier est l’éducation.

Chez nous, c’est différent. Certes, on compare pour mieux comprendre et pour s’améliorer.

Le résultat attendu sera-t-il atteint? La déclaration de la politique générale du premier ministre désigné, sera-t-elle d’un commun accord avec le contexte d’aujourd’hui ?

Il faut qu’on dise au futur premier ministre que le temps n’est plus à la parole, mais aux actes.

<<Le mensonge règne en lieu et place de la vérité, l’insécurité bat son plein et la montée vertigineuse des produits de première nécessité>>, sont quelques-uns des profits dont bénéficie le peuple haïtien.

À suivre…

Source: RRI, Auteur / Wilbert ALEXIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *