Déjà 12 victimes par arme blanche pour les deux journées des exercices pré-carnavalesques, selon la PNH à Jacmel

Pour rendre à ce que le carnaval de Jacmel soit déroulé dans un climat de Paix et de sécurité, la Direction Départementale du Sud-Est (DDSE) de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a organisé une conférence de presse en vue de se pencher sur la question de sécurité au cours de la période carnavalesque.

Dans son intervention, Jean Julien Monette, Inspectrice-Divisionnaire et porte-parole de la PNH Sud-Est a parlé brièvement de la façon dont le carnaval se déroulait dans le temps à Jacmel, tout en faisant une comparaison à celui d’aujourd’hui où la situation commence à dégénérer en tout début de la 27e édition.

Suivant le constat fait par plus d’un, les dimanches 13 et 20 janvier 2019 ont été déroulés grandiosement, ce qui voudrait expliquer que c’était un moment tant attendu par les fans de ce genre d’activité.

Après la tenue de ces deux jours précités, la DDSE de la PNH a enregistré en date du dimanche 13 janvier 2019 sept cas de blessés dont deux cas par morceaux de gilettes et cinq cas par arme blanche. Par la suite, 5 nouveaux cas de blessés par arme blanche ont été enregistrés, le dimanche 20 janvier 2019. Au total, on a déjà compté 12 victimes.

Jean Julien Monette, porte-parole de la PNH Sud-Est, a fait savoir que le slogan de l’année « Vyolans pa ladann! » particulièrement pour la période carnavalesque se joint au thème « Kanaval rekonsilyasyon, yon lòt Jakmèl posib », retenu par le bureau du carnaval, où elle aurait aimé que l’occasion soit favorable pour les jacméliens de se réconcilier au lieu de semer la terreur, la violence au moment même du déroulement de ce grand rendez-vous annuel.

Pour assurer la pleine sécurité des participants à cette grande festivité, la porte-parole a déclaré que toutes les dispositions sont déjà prises au niveau de la Direction Départementale du Sud-Est. D’où un plan stratégique est déjà défini. « Aux grands maux, les grands remèdes » a-t-elle poursuivi.

Toutefois, Jean Julien Monette a réitéré l’engagement de la Police Nationale d’Haiti (PNH) visant à protéger et servir. Elle invite la population non seulement à porter plainte quand elle est victime, mais aussi à développer une franche collaboration avec la PNH, tout en lançant un vibrant appel à la non-violence à tous ceux qui auront à participer à la 27e édition de carnaval dans la cité d’Alcibiade Pommayrac. Rappelez-vous : Vyolans, pa ladann !

Par ailleurs, l’inspectrice-divisionnaire a en profité pour présenter le bilan de l’année 2018 où 905 individus ont été arrêtés (646 cas de flagrants; 259 sous mandat), 2 paquets de marijuana ont été saisis à Découzé, 51 véhicules ont été volés dont 50 motos et une voiture. Pour la commune de Jacmel, le nombre est de 45 motos. Sur ce, on peut en déduire que le vol de véhicules fait rage à Jacmel.

Source : RRI / Wilbert Alexis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *