Haïti : La première édition du festival de l’éco-ciné, une réussite à Jacmel

Sous les auspices de l’organisation Koze Agrikilti (KAG), la première édition du festival baptisé « Eco-ciné » a eu lieu dans la métropole du Sud-Est, du 10 novembre au 1er décembre 2018, au Club Vatican à Jacmel. Projections de documentaires audiovisuels, conférence-débats autour de la problématique de l’environnement et de l’agriculture, diffusion de spots de sensibilisation et d’émission de radio, sont quelques-unes des activités organisées par ladite institution. 

Pendant quatre weekends, soit chaque samedi, le festival « Éco-ciné » a réuni autour d’une même table plusieurs dizaines de jeunes, d’étudiants, d’enseignants, de professeurs, de notables, entre autres, pour discuter de sujets relatifs à l’environnement et l’agriculture globalement, tout en faisant spécifiquement une projection sur Haïti, le département du Sud-Est en particulier.

« Projeter des documents audiovisuels permettant au public de constater, d’analyser de manière historique les rapports développés au fil du temps entre les hommes et l’environnement en vue de les améliorer. Ces rapports sont-ils constructifs ou destructifs ?, tel est l’objectif principal de l’Éco-ciné», a expliqué l’ingénieur-agronome, Joël Similien, coordonnateur-adjoint de KAG.

Home ; Ma poubelle vaut de l’or ; L’eau, une ressource, un défi… sont quelques-uns des films documentaires ayant été projetés durant ce festival, alors que les sujets étaient diversifiés et les intervenants provenaient de différentes institutions ayant aussi de l’expertise.

L’ing-agr. Albert Jean-Baptiste a eu l’occasion d’intervenir sur le thème « Développement durable ». La gestion des déchets a été abordée par les intervenants Wilhem Jean, juriste et éducateur, et l’Ing-agr. MSC Christin Calixte.

En vue d’établir un rapport avec le film projeté ayant pour titre « L’eau, une ressource, un défi », les initiateurs avaient jugé important d’avoir comme intervenant l’ingénieur Frantz Pierre-Louis, directeur régional de la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA) du Sud-Est. « Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) » a été le sujet sur lequel le responsable de la DINEPA avait fait un exposé dans lequel il a montré à l’assistance la nécessité de faire une gestion rationnelle de l’eau en Haïti. « L’eau est l’une des ressources naturelles les plus menacées actuellement par les aléas climatiques », a indiqié l’Ing. Pierre-Louis.

Considéré comme un sujet d’actualité partout dans le monde, aussi bien en Haïti, le changement climatique a été abordé. «Le changement climatique : Quelles perspectives pour Haïti» a été le dernier sujet débattu par les ingénieurs-agronomes Wilson Sanon et Espady Pitchon. Les causes et les conséquences des aléas climatiques sur l’environnement ont été passées en revue par ces deux experts. Ils en ont profité pour présenter au public certaines méthodes et techniques adaptation et d’atténuation face au changement climatique.

Au terme de l’activité, l’ing-agronome Pierre Jean Ernst, coordonnateur de Koze Agrikilti, a exprimé sa satisfaction de la réussite de cette première édition de ce festival. Il en a profité pour féliciter et remercier tous les acteurs et partenaires qui ont contribué pour le succès de cette activité.

Claudy Bélizaire claudyb15@yahoo.fr 

Une pensée sur “Haïti : La première édition du festival de l’éco-ciné, une réussite à Jacmel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *